Comment choisir son épouse ?

Comment choisir son épouse ?

Pour un mariage réussi, l’épouse doit posséder les qualités suivantes.

Cet article est tiré de notre livre : Le Livre du Comportement.

Premièrement : la première qualité et la plus importante est la religion, car le Prophète (paix sur lui) a dit :

« Choisis celle qui est religieuse. »[1]

Une femme sans religion détruira la piété de son époux, troublera son cœur par la jalousie et rendra sa vie pleine de tourments.

Deuxièmement : le bon comportement. Une épouse avec de mauvaises manières apporte plus de maux que de bienfaits.

Troisièmement : la beauté. C’est une qualité recherchée, car elle est un moyen de préserver la chasteté. C’est pourquoi il est recommandé à l’homme de regarder la femme qu’il projette d’épouser. Il est vrai que certains hommes ne tenaient pas compte de la beauté et n’étaient pas à la recherche du plaisir. Il a été rapporté, par exemple, que l’imam Ahmad avait choisi une femme borgne en lieu et place de sa sœur. Ces cas sont cependant rares, car la nature de la plupart des hommes ne tend pas vers cela.

Quatrièmement : la dot modérée. Sa’id Ibn Al-Musayyib maria sa fille pour deux dirhams.

‘Umar (qu’Allah l’agrée) a dit : « N’exagérez pas dans les dots des femmes. »

De la même façon qu’il est détestable de demander une dot élevée pour la femme, il est également détestable pour un homme de demander à combien s’élève la fortune qu’elle possède.

[Sufyan] Al-Thawri a dit : « Lorsqu’un homme s’apprête à se marier et qu’il demande : « Que possède cette femme ? », sache que c’est un voleur. »

Comment choisir son épouse ?

Cinquièmement : la virginité. Le Législateur a encouragé les hommes à se marier avec des femmes vierges. L’épouse vierge est généralement plus dévouée et affectueuse envers l’homme que la non-vierge, ce qui entraîne l’amour. En effet, les êtres humains, par leur nature profonde, ressentent une affection particulière pour leur premier amour. Cela conduit également l’homme à l’aimer plus, car les hommes préfèrent qu’aucun autre n’ait touché leur femme avant eux.

Sixièmement : la fertilité.

Septièmement : la lignée. Cela signifie qu’une femme doit être issue d’une famille musulmane pieuse.

Huitièmement : l’absence de lien familial.

Ceci étant dit, tout comme l’homme doit regarder celle qui projette d’épouser, le tuteur de la femme doit s’intéresser à la religion de l’homme, son caractère et sa situation. Cela, car la femme devient attachée, telle une esclave, à son époux. Donc si le tuteur la marie à un débauché ou un innovateur, il aura violé ses droits ainsi que les siens.

Un homme demanda un jour à Al-Hasan : « À qui dois-je marier ma fille ? ».

Il répondit : « À celui qui craint Allah. S’il l’aime, il l’honorera, et s’il la déteste, il ne lui portera pas préjudice. »

Source : Le Livre du Comportement – Éditions MuslimLife


[1] Rapporté par Muslim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.