L’invitation en Islam

l'invitation en Islam

L’imam Ibn Qudamah nous détaille les bonnes pratiques à adopter en matière d’invitation.

Cet article est tiré de notre livre : Le Livre du Comportement.

– Inviter les pieux et non les pervers. L’un des Pieux Prédécesseurs a dit : « Ne mange qu’en compagnie des pieux et ne laisse qu’un pieu manger de ta nourriture. ».

– Inviter le pauvre plutôt que le riche.

– Ne pas négliger ses proches en matière d’invitation, car cela conduit à l’éloignement et à la rupture des liens de parenté.

– Respecter un ordre de priorité dans l’invitation de ses amis et connaissances et ne pas inviter des gens par vantardise et fanfaronnade. L’intention doit être de pratiquer la Sounnah qui consiste à nourrir les autres, unir les cœurs de ses frères et mettre de la joie dans les cœurs des croyants.

L'invitation en Islam

– Ne pas inviter les gens dont on sait qu’ils auront des difficultés à venir ou qui, pour une raison ou pour une autre, pourront subir des maux de la part des autres convives.

– Il est obligatoire de répondre favorablement à l’invitation d’un musulman pour le premier jour des noces d’un mariage, alors qu’il est simplement permis de répondre aux autres invitations.

– On ne doit pas accepter seulement l’invitation du riche et ne jamais se rendre à celle du pauvre.

– On ne doit pas rester chez soi si l’on est invité ; on doit quand même s’y rendre.

– Si on pratique un jeûne volontaire et que l’on sait que manger réjouirait notre frère musulman, on doit alors le rompre.

– Refuser l’invitation si la nourriture est illicite. La même chose s’applique en cas d’accessoires, de vaisselles, d’instruments de musique et d’images interdits. De même, si l’hôte est un injuste, un pervers, un innovateur ou quelqu’un qui se vante de ses invitations, on ne doit pas répondre favorablement.

– On ne doit pas répondre à une invitation seulement pour la nourriture. Plutôt, il convient de mettre l’intention de suivre la Sounnah et d’honorer son frère musulman. Il est aussi approprié de se protéger de la mauvaise opinion des autres, car certains pourraient affirmer que l’on refuse par arrogance !

– Se montrer humble dans l’assemblée et ne pas chercher à obtenir une place qui nous met en avant. Si le maître de maison nous attribue une place spécifique, il ne convient pas de s’asseoir ailleurs.

– Ne pas jeter de regards fréquents vers l’endroit d’où est apportée la nourriture, car cela est signe de gourmandise.

Source : Le Livre du Comportement – Éditions MuslimLife

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.