La sagesse de la basmallah

La sagesse de la basmallah

Parmi les bonnes manières que l’Islam nous a enseignées se trouve le fait de débuter nos actes par la basmallah, la mention du Nom d’Allah.

Cet article est tiré de notre livre : Tafsir Sourate Al-Fatiha – L’Exégèse de la Sourate « L’Ouverture »

Les buts derrière la basmallah sont profonds et multiples :

  1. Cela ramène Allah à l’esprit avant d’accomplir une action
  2. Cela empêche la personne d’accomplir de mauvaises actions
  3. Cela aide à obtenir le support d’Allah et son aide dans cet acte
  4. Cela rappelle le but, la source de la concrétisation et la source des bénédictions liés à cet acte ainsi que sa destination.

Ibn Al-Qayyim a développé ce dernier point en disant :

« Allah, Exalté soit-Il, a dit :

« Et il n’est rien dont Nous n’ayons les réserves » (Sourate Al-Hijr, verset 21)

Ce verset renferme un trésor parmi les trésors [du Coran]. Celui-ci étant le fait que rien n’est recherché sauf ce qui se trouve auprès de Celui qui en possède les réserves et les trésors, Celui entre les mains duquel se trouvent les clés de ces trésors.

La sagesse de la basmallah

Rechercher [quelque chose] auprès de tout autre que Lui revient à demander quelque chose à celui qui ne possède ces choses ni n’a d’autorité sur elles.

La Parole d’Allah, Exalté soit-Il :

« et que tout aboutit, en vérité, vers ton Seigneur » (Sourate L’Étoile, verset 42)

renferme un immense trésor. Celui-ci étant que chaque objectif qui n’est pas recherché en Son Nom et qui n’est pas relié [d’une manière ou d’une autre] à Lui, est provisoire et disparaitra bientôt, car sa finalité n’est pas auprès de Lui.

L’objectif ultime ne se trouve qu’auprès de Celui chez qui toutes les affaires trouveront leurs conclusions, prenant fin selon Sa création, Sa volonté, Sa sagesse et Sa science. Il est donc la source de toute chose désirée.

Tout ce qui est aimé en autre chose que Son Nom n’est que source de détresse et de châtiment. Toute action qui n’est pas accomplie pour Lui est vaine et amputée. Tout cœur qui ne cherche pas à L’atteindre est triste et éloigné du bonheur et du succès.

Allah a donc réuni tout ce qui peut être désiré de Lui dans Sa Parole :

« Et il n’est rien dont Nous n’ayons les réserves » (Sourate Al-Hijr, verset 2

Et il a réuni tout ce qui est fait pour Lui dans Sa Parole :

« et que tout aboutit, en vérité, vers ton Seigneur » (Sourate L’Étoile, verset 42)

Ainsi, il n’y a rien qui mérite d’être recherché au-delà d’Allah et rien ne trouve sa conclusion auprès d’un autre que Lui. »

Le ba (« Au ») utilisé dans la basmallah est connu comme étant le ba de l’isti’anah ou la recherche d’aide et de support. Cela signifie que le serviteur recherche l’aide d’Allah dans la réalisation de l’action qu’il s’apprête à accomplir, exprimant ainsi sa servitude vis-à-vis de Lui.

Source : Tafsir Sourate Al-Fatiha – L’Exégèse de la Sourate « L’Ouverture »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.