Les dangers de la gourmandise

les dangers de la gourmandise

De nombreux incidents ont été reportés à racontant comment la gourmandise a amené certains à souffrir, à cause du fait qu’elle résulte d’une forte lascivité.

Cet article est tiré de notre livre : La Guérison des Âmes

Paroles sages au sujet de la gourmandise

Al-Harith ibn Kildah[1] a dit :
« Manger après avoir déjà mangé est ce qui a tué les animaux sauvages. ».

D’autres ont affirmé que si les morts étaient interrogés sur les causes de leur décès, ils répondraient :
« La satiété. ».

Il a été rapporté qu’Al-Hasan a dit qu’on a un jour prévenu Sumrah que son fils ne dormait pas la nuit. Il demanda alors s’il mangeait beaucoup ou non. On lui répondit que c’était le cas. Il dit alors :
« S’il meurt, je n’accomplirais pas la prière mortuaire sur lui. »

Un homme dit à un autre pour le provoquer :
« Ton père est mort car il mangeait excessivement et ta mère est morte car elle buvait excessivement. »

‘Uqbah Al-Rassibi rapporte qu’il entra chez Al-Hasan alors que celui-ci était en train de prendre son repas. Al-Hasan insista pour qu’il mange avec lui, alors ‘Uqbah répondit qu’il était repu. Al-Hasan dit alors :
« Gloire à Allah ! Est-ce que le musulman mange jusqu’à être repu ? »

danger gourmandise

L’excès de nourriture

Sache que celui qui est sage mange pour survivre alors que l’ignorant vit pour manger. De nombreuses bouchées ont empêché d’autres bouchées en provoquant la mort. L’objectif ici est de canaliser l’alimentation compulsive pour éviter qu’elle ne fasse des dégâts. Tout ce que j’ai écris précédemment dans ce livre aux chapitres « Le mérite de la raison » et « Le blâme des désirs passionnels » est plus que suffisant pour s’abstenir de n’importe quel vice ainsi qu’abandonner ce dont on redoute les conséquences.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à consulter notre livre : La Guérison des Âmes


[1] Al-Harith ibn Kildah Al-Thaqafi était le médecin le plus célèbre de son temps en Arabie. Il était considéré comme l’un des hommes les plus sages de Ta’if. Il voyagea deux fois en Perse où il apprit la médecine. Il est né avant que l’Islam soit révélé et vécu du temps du Prophète (paix sur lui) et des califas de Abu Bakr, ‘Umar, ‘Uthman, ‘Ali et Mu’awiyyah. Les savants ont divergé quant à sa conversion à l’Islam ou non. On rapporte que le Prophète (paix sur lui) envoyait vers lui ce qui étaient malades. Al-‘Alam de Al-Zarkali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.