Les mérites du travail

Les mérites du travail

Les mérites du travail et l’exhortation à l’accomplir

Cet article est tiré de notre livre : Le Livre du Comportement.

Allah dit (traduction relative des versets) :

« Et nous avons assigné le jour pour les affaires de la vie »
(Sourate 78 : La Nouvelle, verset 11)

Il a mentionné cela en vue de montrer Ses bienfaits [envers l’humanité]. Et Il, le Très-Haut dit :

« Certes, Nous vous avons établis sur terre et Nous vous y avons assigné des moyens de subsistance. (Mais) vous êtes très peu reconnaissants ! »
(Sourate 7 : Al-A’raf, verset 10)

Il a donc fait de la subsistance un bienfait et a demandé de la reconnaissance pour cela. Et Il, le Très-Haut, dit :

« Ce n’est pas un péché pour vous que de rechercher la grâce de votre Seigneur. »
(Sourate 2 : La Vache, verset 198)

Le Prophète (paix sur lui) a dit : « Chercher le licite est un jihad. »
(Jugé faible par Al-Albani.)

Et : « Certes, Allah aime le serviteur qui a un métier. »
(Rapporté par Al-Tabarani. Jugé faible par Al-Albani.)

Dans un hadith de la compilation d’Al-Boukhari, le Prophète (paix sur lui) dit : « Personne n’a mangé de meilleure nourriture que celle qu’il a gagnée de ses propres mains. En effet, David, le Prophète d’Allah (paix sur lui) mangeait ce qu’il gagnait de ses mains. »
(Rapporté par Al-Boukhari.)

Dans un autre hadith, il (paix sur lui) dit : « Le Prophète Zacharie (paix sur lui) était un menuisier. »
(Rapporté par Muslim.)

Ibn ‘Abbas, qu’Allah l’agrée a dit : « Adam (paix sur lui) était un agriculteur, Noé (paix sur lui) était un charpentier, Idriss (paix sur lui) était un tailleur, Abraham (paix sur lui) et Lot (paix sur lui) étaient fermiers ; Salih (paix sur lui) fut un commerçant, David (paix sur lui) forgeait des armures et Moïse, Shu’ayb et Muhammad (paix sur eux), furent des bergers. »

Les mérites du travail

D’autres rapportent que Luqman le sage a dit à son fils : « Ô mon fils, cherche à te protéger de la pauvreté à travers le gain licite, car certes, pas un seul ne devient pauvre sans qu’il ne soit touché par trois choses : une faiblesse dans sa religion, des lacunes dans sa raison et une perte de sa dignité. Et le fait que les gens le rabaissent est pire que ces trois. »

On demanda une fois à Ahmad Ibn Hanbal :

« Que dis-tu de l’homme qui reste chez lui ou à la mosquée et qui dit : « Je ne ferais rien, ma subsistance viendra à moi » ? ».

Ahmad répondit :

« Il s’agit d’un homme qui manque de savoir. N’a-t-il pas entendu les mots du Prophète (paix sur lui) : « Allah a placé ma subsistance à l’ombre de ma lance » ?
(Rapporté par Ahmad. Jugé authentique par Al-Albani.)

Il (paix sur lui) dit à propos des oiseaux : « Ils partent le matin le ventre vide et rentrent le soir le ventre plein. »
Rapporté par Al-Tirmidhi. Jugé authentique par Al-Albani.

En effet, les Compagnons du Messager d’Allah (paix sur lui) commerçaient à la fois sur terre et sur mer. Ils travaillaient dans leurs palmeraies et ils sont ceux qui doivent être pris pour modèles. Abu Sulayman Al-Darani a dit : « L’adoration, selon nous, ne consiste pas à ce que tu te tiennes debout, un pied à côté de l’autre [c’est-à-dire en priant] pendant qu’un autre se fatigue pour toi. Commence par t’assurer de disposer de tes deux morceaux de pain puis dévoue-toi à l’adoration. »

Source : Le Livre du Comportement – Éditions MuslimLife

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.